Naked City

J’ai hésité avec Transformers. Enfin non. L’affiche n’était pas bien. Donc il y a quelques jours je suis allé faire un tour à l’exposition Weegee au Musée Maillol. Si vous utilisez le métro parisien, vous avez sûrement vu l’affiche, elle est partout. Presque comme les Transformers.

Weegee de son vrai nom Arthur Fellig était un photographe new-yorkais. Cette expo présente 228 tirages d’époque de ses photos-reportages des années 1935-1945. Planqué, tapis dans les bas-fonds du Lower East-Side, Weegee se fait un nom en flashant à chaud les victimes des meutres les plus crapuleux. Les cadavres ont les jambes croisées, attitude faussement relax traduisant probablement d’ultimes torsions de douleur. A la recherche autant de sens que de sensations, Weegee épate par ces instantanés parfaits qui révèlent souvent une grande diversité d’expressions et de réactions face à un même évènement. Le propre devient figuré, le noir et blanc éclate et Weegee excelle dans les photos de groupe, de foule. Il devance les jeux de miroir d’aujourd’hui, boursouflés d’ego et de cynisme.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s