Tram 21

Alors hier matin j’ai écouté les cinq premiers titres du dernier Electrelane et j’ai trouvé ça bien. Un bon son de batterie et des montées agréables surtout quand on marche sur du plat. Une sensation de rapidité. Probablement un peu comme l’afflux d’oxygène bonus que recherchent les méchants coureurs cyclistes. Le soir, en rentrant, j’ai écouté le reste de l’album et je n’ai pas aimé. Dans la rue, près du coiffeur ouvert le dimanche, y’avait une fille aux cheveux blonds et ébouriffés. Elle avait une dentition très carnassière et une main sur une poussette tout en parlant à une portugaise. Là déjà j’aimais plus trop les morceaux d’Electrelane. Dans le métro, une autre fille était vêtue d’une sorte de saharienne très chic. Elle avait un visage large et creux et poussait nonchalamment une de ses jambes contre une des barres verticales de la rame. Là je me suis dit c’est dommage quand même ce disque d’Electrelane. Stereolab plouf. Sleater Kinney plouf. Où j’ai foutu ce disque d’Hans-a-plast?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s